Description de l'image
Description de l'image
Description de l'image

Écoforesterie et produits éthiques

Présentation    |    Charte écoforestière    |    Ferme agroforestière    |    Produits d’ébénisterie-menuiserie    |    Chalets de villégiature

Description de l'image

La charte écoforestière

Pour encadrer son action éco-forestière dans les forêts privées de ses membres et pour expliquer sa philosophie d’aménagement responsable, La Coop de l’arbre a créé sa charte écoforestière. Vous en trouverez les points principaux à la page suivante. Vous pouvez aussi vous procurer la charte intégrale en communicant à : contact@coopdelarbre.org

 

Cette charte écoforestière définit les principes fondamentaux de l’aménagement écoforestier pratiqué par la Coopérative de l’Arbre.

L’écoforesterie est un aménagement écosystémique qui priorise la forêt pour elle-même et qui cherche à optimiser la valeur de l’arbre et de la forêt. Elle se caractérise par des pratiques forestières écologiques de protection de la biodiversité, d’utilisation d’équipement léger et d’une approche de valeur ajoutée des produits forestiers issus des forêts privées des producteurs de la Coopérative.

 

Cette charte est inspirée du Canadian Ecoforestry Institute Association, des normes de certification d’aménagement forestier durable (AFD) Sustainable Forestry Initiative (SFI), Forest Stewardship Council (FSC) et des modalités d’intervention dans le milieu forestier (RNI).

Avant tout, cette charte est inspirée d’exemples concrets d’écoforesterie. La ferme forestière de Léonard Otis, dans le bas du fleuve et celle de Wind horse Farm, en Nouvelle-Écosse, sont des inspirations concrètes et intégrées d’écoforesterie pratiquée en forêt privée.

 

Points principaux de la charte écoforestière de la Coop de l’arbre : 

  • Aménager globalement la forêt (humain, écologie et économie)
  • Travailler avec la nature et non contre elle.
  • Protéger la biodiversité.
  • Étudier la biodiversité.
  • Promouvoir l’utilisation efficace des ressources forestières.
  • La coupe à blanc (coupe totale, CPRS) est prohibée.
  • Sélection écologique des individus.
  • Jardinage écoforestier des aires de récolte.
  • Assurer la pérennité des ressources, machinerie légère, etc.
  • Protection des cours d’eau.
  • Protection du paysage.
  • Protection des sites ayant une importance écologique, géologique,  historique et culturelle.
  • Créer des emplois et des retombées économiques dans le milieu.